Dans la Galerie Susan Nielsen, il a installé quatre enfants pris dans un réseau de sangles. Les enfants sont des sculptures en papier journal hyper réalistes avec des yeux de verre. Ils nous rappellent à quel point le regard est important, comment il donne la vie. La peau grise leur donne un aspect maladif et effrayant alors que leurs postures sont pour le moins banales. Chacun d’eux a un petit sac à dos en forme d’animal. De ces sacs sortent des sangles qui s’accrochent aux murs, au sol, au plafond pour créer un maillage dense, gris et rose pâle. Le visiteur se promène dans ce dédale.

On perçoit bien les intentions de l’artiste : nous montrer comment nous sommes pris, dès notre plus jeune âge, dans un maillage social dont on ne peut pas s’extraire même s’il restreint nos libertés.

Galerie Susan Nielsen
www.susannielsen.fr
14, rue des Coutures Saint Gervais
75003 PARIS
Métro : Saint Sebastien Froissart / Bastille
Site de Rune Olsen : www.runeolsen.net