Sally Mann travaille à la chambre et utilise la technique du collodion humide qui permet d'avoir une très grande gamme de gris. Elle retouche ses photographies et intervient pendant le processus de développement. Cette méthode donne aux photographies de Sally Mann un caractère intemporel qui correspond bien à son oeuvre, composée de photos de famille et de paysages de campagne.

L'exposition de Karsten Greve en donne d'ailleurs un aperçu assez complet. On peut y voir les portaits de son mari et de ses enfants ainsi que des photographies de paysages. Ses portraits sont empreints de tendresse et de douceur. Les photographies de paysages sont plus mélancoliques, comme tirées d'un autre âge.

Sally Mann, her husband >

Le mari de Sally Mann est atteint de myopathie. Elle le photographie avec une grande tendresse sans pour autant oublier ce qui le guette. Elle prend d'ailleurs un portrait de son mari endormi de profil. On pense inévitablement aux derniers portraits comme les faisaient les photographes du XIXe s.

La plus grande partie de l'exposition est consacrée aux paysages du sud des Etats-Unis où Sally Mann habite. La série Battlefields est composée de paysages de batailles de la guerre de Sécession, elle s'inscrit ainsi dans la grande tradition des naturalistes américains.

Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
Tél. :01 42 77 19 37
Ouverte du mardi au samedi de 11h à 19h.
Métro : Saint Sébastien Froissart