Michael Elmgreen et Ingar Dragset ont mis en place la structure d'un scénario, disposant dans trois salles les décors extraits de trois moments clés de la vie de Mr B. Chaque spectateur puise dans son imaginaire, ses craintes les plus secrètes ou ses fantasmes, pour reconstituer l'histoire de Mr B ou plutôt une histoire de Mr B. Suspense.

Les décors ne se présentent pas dans l'ordre chronologique. On a plutôt l'impression de visualiser les flash-backs de Mr. B. On pénètre d'abord dans la longue salle d'un intérieur bourgeois d'inspiration anglaise ou américaine. Au fond, un garcon en uniforme d'école, effrayé, semble s'être réfugié devant l'antre de la cheminée. Au-dessus de la cheminée trône son portrait officiel. Est-ce lui Mr. B ? En se retournant, on aperçoit un miroir qui surplombe une console sur laquelle est posée un bouquet de fleurs fanées. Sur le miroir, on lit l'inscription vengeresse : "You will never see me again". La tension dramatique monte d'un cran. Il nous manque des clés pour comprendre la teneur du drame qui s'est joué ici.

La deuxième salle est nettement plus sombre, puisqu'elle représente de façon très réaliste la morgue : un casier tiré laisse dépasser les pieds d'un cadavre. Il s'agit d'un adulte. Le père de l'enfant se serait-il suicidé ? Aurait-il été tué ? Ou bien s'agit-il de Mr B ?

Dans la troisième salle, nous observons un scooter des années 50 dans un décor populaire. Notre regard s'arrête avec horreur sur un bébé allongé dans un cageot, qui est accroché à l'arrière du scooter. Décidément, l'affaire se complique. Il nous manque encore des pièces pour comprendre le puzzle.

Pour ceux qui auraient manqué l'exposition "The collectors" à la Biennale de Venise, Elmgreen & Dragset avaient présenté la maison de Mr. B et sa collection d'oeuvres d'art gay. La notice de l'exposition rappelle que "Mr. B flottait mort sur le ventre dans sa piscine extérieure, ses cigarettes et sa montre de luxe scintillant dans l'eau". Les séries font des émules même dans l'art contemporain. A suivre donc.

Galerie Emmanuel Perrotin
www.perrotin.com
10 impasse Saint-Claude
75003 PARIS