Il y a une forte connotation religieuse dans certaines photographies. Sasha nous présente sa natte de cheveux coupée comme quand on entre dans les ordres, elle est souvent habillée de longues robes blanches nimbées de poussière blanche ou de rosée. Une autre la présente dans les eaux boueuses d'une rivière, seule sa tête sort de l'eau et regarde le ciel.

Sasha, Claudine Doury >

Mais la série ne s'arrête pas à ces photographies mystiques. Elle prend en compte tous les éléments de ce passage à la vie adulte, de cette période de transition. Claudine Doury nous présente le poids de la fratrie, les amis, le spleen, la solitude inhérente à ces moments de mutation. On aimerait bien savoir comment ces photos ont été produites, quel a été l'accord entre elles, comment elles ont vécu ces séances.

Les mises en scène sont minimalistes. D'un point de vue formel, on sent ce travail proche de celui d'Alessandra Sanguinetti. Mais là ou Alessandra Sanguinetti explore l'enfance, ses rêves, puis la vie adulte, Claudine Doury se fixe sur un moment, une phase de transition avec un regard d'une extrême tendresse.


Galerie Particulière   => Liste des Articles
16, rue Perche
75003 Paris
Site de la galerie :
www.lagalerieparticuliere.com/