De Franck Chalendard, nous avons vu précédemment les Ichromes et les 4x4 dans lesquels il constituait une grille composée soit de matière de récupération (Ichromes), soit de petites toiles juxtaposées (4x4) qu'il venait "perturber" avec de la peinture. Sur la toile de 2003 actuellement accrochée au fond de la galerie, on aperçoit bien cette grille en fond.

Franck Chalendard, Jalousie ++, 2012 >


Dans la série Peintures pour chambre à coucher, la grille a disparu. L'artiste n'a pourtant pas opéré une rupture totale avec ses travaux précédents. En effet, Franck Chalendard a toujours aimé se confronter aux différents mouvements d'abstraction. Cela se perçoit bien dans ses grandes toiles récentes. Il représente ainsi des motifs décoratifs qu'il recouvre d'un subtil voile de peinture blanche, sur lequel il appose des griboullis noirs (A qui mieux mieux). Dans Jalousie ++, le motif décoratif est mangé par une masse noire accompagnée de coups de pinceau roses rageurs.




Franck Chalendard, IChrome (etude), 1998 >


Dans ses toiles, Franck Chalendard semble avoir convoqué Cy Twombly et Edouard Vuillard en même temps. Comme la philosophie qui fait dialoguer Platon et Kant, Franck Chalendard puise dans l'héritage de la peinture abstraite, le réagence et ouvre le débat.

Galerie Bernard Ceysson   => Liste des Articles
23, rue du Renard
75004 PARIS
Site de la galerie : www.bernardceysson.com/