En 1994, Gilles Saussier décide de quitter l'agence de presse Gamma malgré les honneurs que lui avaient valu ses photo-reportages, notamment pendant la révolution roumaine. Il a alors l'impression de tourner en rond, de ne plus rien inventer et d'utiliser des méthodes de représentation éculées mais terriblement efficaces. Il tourne donc le dos à cette photographie choc où l’émotion dicte les prises de vue et cadrages.

Pour se laver les yeux, passer à autre chose, il part au Bangladesh et réalise les portraits qui seront ensuite réunis dans le livre Vivre dans la marge (Living in the fringe, figura 1998). Il garde malgré tout des liens étroits avec la Roumanie et y retourne pour deux projets, Partie de Chasse (2010) et Sinea.

Gilles Saussier, Série Sinea >

Pour la série Sinea, Gilles Saussier va donc à Tirgu Jiu où Brancusi a érigé en 1938 sa colonne sans fin. Cette colonne sans fin devient au fil des photographies la colonne vertébrale de la région. Nous pénétrons ainsi dans les ateliers mécaniques de Petrosani où elle fut fabriquée, nous apercevons la ville voisine de Petrila qui a fourni le charbon pour la fondre, nous passons par la vallée du Jiu qui relie les deux villes, et nous parcourons une cinquantaine de kilomètres pour atteindre la ville de Tirgu Jiu.

Gilles Saussier, Série Sinea >

Gilles Saussier nous plonge dans les entrailles de la région natale de Brancusi. Dans chacune de ses photographies, il cherche à capturer l'esprit de cette région, sa forme, il nous la donne à palper. Dans sa sélection, figure un hangar peuplé de chiens et où se dresse couché un segment de la colonne sans fin. Son regard s’arrête sur les mains d’un ouvrier, les escaliers aux accents constructivistes d’une usine, des meules de foin. Intemporelles, ses photographies recomposent un paysage mental. Sinea veut dire en roumain, soi. C'est le soi que tout le monde connaît, mais aussi celui qui est caché, enfoui.

Galerie Zürcher   => Liste des Articles
56, rue Chapon
75003 PARIS
Site de la galerie : www.galeriezurcher.com/