En effet, c'est après avoir longuement échangé avec son ami Ferran Adrià que la photographe britannique est partie dans plusieurs régions du monde pour retracer le parcours d'une trentaine de produits qu'il utilise : miel, anémones, kuzdu, algues ou sésame. A travers ses photographies, Hannah Collins évoque pour chaque produit sa provenance, sa transformation et son histoire. Elle montre comment un savoir-faire ancestral a rendu ces ingrédients si précieux. Ainsi, quand elle va au Japon pour photographier des pousses de soja, elle photographie aussi un livre du XVIIe siècle.
Hannah Collins, Flowers (preparation in the kitchen), 2011 >

Nous avons également apprécié la dimension esthétique de ses photographies couleurs. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à contempler ses anémones de Cadix ou ses lentilles de sésame. L'exposition ne donne à voir qu'un petit aperçu en grand format, de son travail. L'ensemble de ses oeuvres sont réunies dans l'ouvrage éponyme.

Visiblement, la cuisine moléculaire ne se réduit pas à quelques expériences dans une arrière cuisine. Pour le vérifier, il faudra attendre 2014, année de la réouverture du restaurant El Bulli. Deux ans sont nécessaires à Ferran Adrià pour préparer la rentrée 2014...

Galerie Dominique Fiat   => Liste des Articles
16, rue Des Coutures Saint-Gervais
75003 PARIS
Site de la galerie : www.dominiquefiat.com/
Prolongation de l'exposition à l'Hôtel Scribe du 22 mars au 20 avril 2012 (Hôtel Scribe 1 rue Scribe 75009 Paris)
Une signature du livre et une table-ronde seront organisées le 22 mars à 18h30 à l'hôtel Scribe.