L'histoire débute ainsi "Cette année, j'ai 6 ans, j'apprends à lire et à écrire, j'aime bien ça, je m'entraîne chez Luis, mon pépé." Ce grand père vit dans une petite maison qu'il a construite lui-même. Tout autour, il y a un jardin. Les couleurs sont posées sur la page, et esquissent un luxuriant jardin qui laisse une grande part à l'imagination des enfants. Car le grand père s'y camoufle et des détails interpellent : les oiseaux jaune et orange cachent le visage du grand père, les insectes apparaissent ça et là, le chat noir, la souris blanche et le lapin blanc nous accompagnent...

Luis ne sait ni lire ni écrire, et pourtant il apprend beaucoup de choses à son petit fils : parler aux oiseaux, jardiner, jouer de la musique, dessiner... Et même reconnaître les poisons, "ça on ne l'apprend pas dans les livres, alors il me montre.".

A travers l'histoire de ce grand père, racontée par le petit fils, Élise Fontenaille aborde avec beaucoup de tendresse des thèmes plutôt sérieux : la transmission, l'illettrisme et l'apprentissage de la lecture, le parcours d'un immigré espagnol et l'amour de la langue. Chaque mot a sa place, les phrases sont courtes mais le vocabulaire riche. De drôles d'expressions se glissent au fil des pages : "les recettes du tiroir", "les poings sur les îles" et quelques énumérations accélèrent la cadence : "loriot, mésange, rouge-gorge, passereau, rossignol, étourneau" et nous transportent ailleurs : "une rose, un couteau, une sirène, un bateau".

Un seul regret : la couverture n'est pas à la hauteur. Sans les conseils de la libraire, nous serions peut-être passés à côté sans l'ouvrir.

En résumé : une belle histoire à raconter, de bien belles images à regarder. Qu'on se le dise, samedi 15, nous serons là pour la dédicace.

Librairie La Marelle
1 rue Perrée
75003 PARIS
Tél : 01.40.29.99.24