Guillaume Bresson, Sans titre (Diptyque), 2010-2012, 225 x 350 cm >

Autres sujets : prenez un tabassage dans un parking souterrain ou la destruction d'un château d'eau par une pelleteuse. Du parking, Guillaume Bresson souligne les magistrales perspectives, l'action est maintenue à l'arrière plan. Dans le diptyque très théâtral, des personnages extraits de peintures de la Renaissance s'opposent à la destruction du château d'eau, le ciel est bas, les nuages de ouate encadrent la scène. Le contraste est saisissant.

Guillaume Bresson, Sans titre, 2012, 193 x 130 cm >

Guillaume Bresson reprend la technique de la grisaille et les codes de la peinture classique, réservés aux puissants et aux personnages bibliques, pour représenter une réalité restée en marge. Il n'hésite pas à donner ainsi aux héros de ses fresques contemporaines une aura inattendue. Même ses marathoniens portant cirés, qui semblent égarés dans des lotissements en construction, évoquent les éclaireurs des temps modernes dans un paysage en devenir. Serait-ce donc cela la fin de l'histoire ?

Galerie Nathalie Obadia   => Liste des Articles
3, rue du Cloître Saint Merri
75004 PARIS
Site de la galerie : www.galerie-obadia.com/