La pratique artistique de Slavimir Stojanovic se nourrit largement de son travail de publiciste. En tant que directeur artistique de Communis DDB Belgrade, il maîtrise parfaitement les codes du graphisme et de la communication de masse.

Ses œuvres expriment tout l’absurde et le vide de la vie d’un executive manager ; peut être celui qui attend son heure sous un nœud de pendu, à l’étage du Centre culturel ? Que nous dit-il ? Que sa tête est faite de verre à moitié plein ou à moitié vide, que ses journées ressemblent à des camemberts dans lesquels le travail représente la part essentielle ; que le partage 50/50 n’est jamais aussi évident que ça, etc. On lit des phrases en anglais, où l’ironie et le cynisme laissent place au sourire. On est assez proche des chroniques écrites par Martin Suter dans Business Class ou des messages cinglants de David Kramer. Un exemple ? Ce long banc bleu sur lequel est écrit d'un côté "She said : I love you. I said :" et à l'opposé "Good luck".

Slavimir Stojanovic >

Au-delà des slogans, Slavimir Stojanovic manie avec brio les signes qui nous entourent : signalétique urbaine, infographie, presse. Il les détourne et se joue de nous. Le stop se retrouve ainsi dans une flèche qui nous intime l’ordre de bouger. Interaction et subversion.

Jusqu’à maintenant, la programmation artistique du Centre culturel de Serbie n’avait pas attiré les foules. Espérons que la première exposition du nouveau directeur artistique du Centre culturel de Serbie soit le signe d’un changement de cap.

Centre culturel de Serbie
www.ccserbie.com
123, rue Saint Martin
75004 Paris
Tél. : 01.42.72.50.50
Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi, de 11h30 à 19h30


Site de l'artiste Slavimir Stojanovic : www.slavimir.com