Trois sculptures sont également présentées dans la galerie. Vincent Mauger s’est adapté aux dimensions du lieu. Nous connaissons de lui des sculptures monumentales, constituées de planches cassées aux arrêtes saillantes, de fines lames d'acier fixées entre elles ou de caissons à bouteilles cassés. L’artiste avait ainsi investi l’espace du Lieu unique à Nantes. Plus récemment, la galerie Bertrand Grimont avait prêté une œuvre à la galerie Les filles du Calvaire pour l'exposition Intentions Fragiles. Abrupt, tel pourrait être le dénominateur commun de ses sculptures.

La première est une masse de lamelles jointes sur des tiges de métal, sorte de météorite dont on aurait conservé les lignes de niveaux. Il s’en dégage une impression terriblement menaçante. A l’inverse, C19 H28 O2, représentation de la molécule de la testostérone, composée de galets et de branches, semble fragile et inoffensive. Elle est pourtant la source de nos pulsions sexuelles.

Quelle que soit la pièce observée, sculpture ou photographie, on a toujours l'impression que Vincent Mauger conçoit ses œuvres de façon scientifique, selon une trame géométrique, puis qu'il y insuffle un soupçon de chaos. Les gaines de PVC de la troisième sculpture ont d’abord été fixées et alignées avec méthode, puis délibérément cassées, comme écorchées vives. Un autre exemple, la tonsure étoile de Marcel Duchamp qu'il transforme en sigle anarchiste.

Galerie Bertrand Grimont
www.bertrandgrimont.com
47 rue de Montmorency
75003 Paris