Galerie Templon du 8 septembre au 29 octobre 2011

Gérard Garouste, Le pacte, 2011 >

Familier, c’est l’impression que l’on ressent en observant une œuvre de Gérard Garouste. Cette impression vient certainement de la simplicité de son langage pictural qui fait un peu penser au courant de la réalité poétique. En effet, Gérard Garouste n'est pas un conceptuel. Il peint des hommes, des femmes, des ânes qui tous nous racontent une histoire. Ses personnages ont des expressions très marquées, ils sont parfois tronqués, tordus à la manière des figures du Moyen-âge. On le voit, les grands textes religieux ou profanes, Bible, Torah, Don Quichotte ou Dante ont constitué sa source d'inspiration inépuisable. Ils collent parfaitement à son mode d'expression.