Paris 3e, la création qu'on aime !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 24 avril 2011

La galerie Bernard Ceysson invite la galerie Canada

Galerie Bernard Ceysson du 17 mars au 7 mai 2011

Sadie Laska, Sans titre (Woodlawn), 2011 >

Il est intéressant de voir comment la question de l'héritage de Supports / Surfaces fait le va-et-vient entre la France et l'Amérique. Art Press publie ce mois-ci une interview de Joe Fyfe. L'exposition de groupe qu'il a montée fin 2010 chez Cheim & Read, galerie new yorkaise que nous avions remarquée lors de la FIAC, établissait un pont entre la création contemporaine américaine et les artistes de Supports / Surfaces, auxquels il avait ajouté d'autres artistes français des années 50/60. Aujourd'hui, chez Bernard Ceysson, voici la réponse du grand spécialiste de Supports/ Surfaces : CANADA.

Lire la suite...

dimanche 23 janvier 2011

Des tâtonnements à l’industrialisation / Primitifs de la photographie (2/3)


Pourquoi la photographie est-elle inventée dans la première moitié du XIXe s. ? Comme l’écrit Walter Benjamin en 1931 dans sa « petite histoire de la photographie » : « l’heure était venue de la découverte [] des hommes qui indépendamment les uns des autres poursuivaient un même but : fixer dans la camera obscura ces images ».

Nature morte à la chope et à la pipe, Henri Le Secq, Calotype, 1855 >

Lire la suite...

vendredi 7 janvier 2011

Un plaisir immédiat / Primitifs de la photographie (1/3)


Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, galerie Mansart, du 19 octobre au 16 janvier 2011




Edouard-Denis Baldus, Cloître St Tropisme à Arles (1851) >

Découvrir ces images couchées sur le papier procure un plaisir immédiat. Il n’est pas besoin d’être un spécialiste de la photographie pour apprécier ces témoignages visuels.

Lire la suite...

jeudi 6 janvier 2011

Primitifs de la photographie : le calotype en France


Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, galerie Mansart, du 19 octobre au 16 janvier 2011


Amateurs d’art, d’histoire ou de chimie, précipitez-vous au site Richelieu de la BNF s’il en est encore temps. Vous serez comblé sur le plan esthétique, car chaque tirage exposé exprime une sensibilité artistique ou, à défaut, témoigne de qualités plastiques évidentes. D’un point de vue historique, pour qui s’intéresse à l’histoire de la photographie, de l’imprimé ou des médias, il est très instructif d'observer le contexte dans lequel apparaît ce procédé photographique et l’évolution qu’il va connaître. Enfin, ces calotypes ou négatifs papiers sont le fruit d’expérimentations chimiques menées par des chimistes et des amateurs, partageant tous un objectif : découvrir comment révéler l’image latente.
Curieux d’en savoir plus ?

Lire la suite...