Galerie Marian Goodman, du 9 avril au 21 mai 2011


En pénétrant dans la salle d'exposition, on remarque d'abord les bancs d'église, placés au milieu, puis on entend le bruit cadencé de six projecteurs qui donnent à voir l'œuvre Fragmento Brasil. Assis sur ces bancs en bois, le visiteur peut rester longtemps à regarder les diapositives (648 au total), projetées deux à deux sur les murs de la galerie.