Paris 3e, la création qu'on aime !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 17 juin 2011

Paris Delhi Bombay


Centre Pompidou du 25 mai au 19 septembre 2011


Orlan >

Quelques minutes suffisent pour atterrir en Inde : après avoir gravi les escalators du Centre Pompidou au son de chants de moines tibétains - exilés dans le nord de l'Inde -, nous nous sommes dirigés vers un somptueux drapeau hybride : les sequins bleu blanc rouge se mêlent aux sequins orange blanc vert du drapeau indien. Une œuvre d’Orlan, artiste… française ! Le charme aurait pu se briser net. Cette exposition, qui se place dans le prolongement des expositions pluridisciplinaires consacrées aux capitales Paris New York, Paris Berlin, Paris Moscou, a ouvert ses portes à des artistes contemporains indiens et français. L’occasion d’engager un dialogue ? Pas exactement. Nous avons découvert une scénographie révélant un mode de pensée européano centriste : au commencement, un chœur censé expliquer les composantes de la société indienne, ensuite 6 parties, chacune consacrée à une thématique et accueillant des artistes indiens et français. Au-delà de ces partis-pris, la sélection réserve de très belles surprises et témoigne de la vivacité de la scène artistique indienne. A visiter absolument !

Lire la suite...

lundi 13 juin 2011

Ezra Johnson : "A Ship to sing a song to"


New Galerie du 14 mai au 18 juin 2011



Généralement, les choix de la New galerie sont radicaux. Les artistes présentés sont plutôt dans la veine cérébrale, on se souvient par exemple du stand de la FIAC. Certaines installations, telles les transactions abstraites de Charles Atlas et Mika Tajima, occupent l'ensemble de la galerie. Cette nouvelle exposition n'échappe pas à la règle. D'Ezra Johnson, on découvre des peintures et un court métrage.

Lire la suite...

vendredi 3 juin 2011

Tal Coat, entre ciel et terre


Galerie Vidal-Saint Phalle, du 5 mai au 2 juillet 2011

La dernière exposition que nous avions vue de Tal Coat avait été organisée par la BNF en 1999. Ses travaux sur papier traduisaient sa volonté farouche de maîtriser « l’énergie du blanc ». C’est donc avec empressement que nous nous sommes rendus à la Galerie Vidal-Saint Phalle. Nous y avons découvert des œuvres à mi-chemin entre abstraction et figuration : pour l’essentiel des huiles monochromes, des dessins datant de 1977 et des aquarelles peintes au début des années 80.

Lire la suite...

mercredi 25 mai 2011

Body No/body : Exposition collective à la Galerie Bertrand Grimont


Body No/body : Exposition collective Patrick Bernatchez, Combes et Renaud, Jennifer Douzenel, Anne-Sophie Emard, Tarik Essalhi, Toni & Diego Garbini, Sophie Jodoin, Lydie Jean-dit-Panel, Benjamin Renoux, Julien Salaud, Jean-Luc Verna, Anders Weberg.

Galerie Bertrand Grimont du 14 mai au 30 juillet


Tarik Essalhi, la gardienne >
Nous avons été vraiment très contents en découvrant l'affiche de l'exposition Body No/body de la galerie Bernard Grimont : parmi les douze artistes qui y figuraient, nous apprécions particulièrement Tarik Essalhi et Julien Salaud. Nous sommes donc allés voir l'exposition avec de fortes attentes. Nous aurions pu être déçus. Ca n'a pas été tout à fait le cas.

Lire la suite...

mercredi 18 mai 2011

Salon Montrouge (2/2) : une sélection de jeunes artistes

Salon de Montrouge du 4 mai au 1er juin 2011

Carine Brancowitz, le cantique des créatures >

Le salon de Montrouge, fidèle à la tradition des salons du XIXe siècle, a suscité cette année le déchaînement des passions. De notre côté, nous sommes restés un peu dubitatifs sur la remise des prix. L'année dernière, nous avions découvert Farah Atassi, Stéphane Lecomte, Marie Quéau, Mathieu Cherkit et Julien Salaud. Cette année, nos lauréats sont dans l'ordre d'apparition...

Lire la suite...

lundi 16 mai 2011

Lothar Baumgarten : Fragmento Brasil 1977-2005


Galerie Marian Goodman, du 9 avril au 21 mai 2011


En pénétrant dans la salle d'exposition, on remarque d'abord les bancs d'église, placés au milieu, puis on entend le bruit cadencé de six projecteurs qui donnent à voir l'œuvre Fragmento Brasil. Assis sur ces bancs en bois, le visiteur peut rester longtemps à regarder les diapositives (648 au total), projetées deux à deux sur les murs de la galerie.

Lire la suite...

mercredi 27 avril 2011

Le Printemps de l’irrévérence


Centre Wallonie-Bruxelles du 18 mars au 29 mai 2011

Quel vent souffle donc à Liège ? C'est bien là le sujet de l'exposition. Le Centre Wallonie-Bruxelles ne nous présente pas l'irrévérence en général, ni même l'irrévérence en Belgique, mais bien l'irrévérence à Liège !

Lire la suite...

dimanche 24 avril 2011

La galerie Bernard Ceysson invite la galerie Canada

Galerie Bernard Ceysson du 17 mars au 7 mai 2011

Sadie Laska, Sans titre (Woodlawn), 2011 >

Il est intéressant de voir comment la question de l'héritage de Supports / Surfaces fait le va-et-vient entre la France et l'Amérique. Art Press publie ce mois-ci une interview de Joe Fyfe. L'exposition de groupe qu'il a montée fin 2010 chez Cheim & Read, galerie new yorkaise que nous avions remarquée lors de la FIAC, établissait un pont entre la création contemporaine américaine et les artistes de Supports / Surfaces, auxquels il avait ajouté d'autres artistes français des années 50/60. Aujourd'hui, chez Bernard Ceysson, voici la réponse du grand spécialiste de Supports/ Surfaces : CANADA.

Lire la suite...

samedi 9 avril 2011

Bernard Frize : Ad Nauseam

Galerie Emmanuel Perrotin du 26 février au 30 avril 2011



Bernard Frize, Tuli, 2011 >

"Une peinture est un objet accroché à un mur qui attend que des gens viennent et l'activent". Lors de ma première visite, j'ai découvert les 20 toiles énigmatiques de Bernard Frize. Je les ai parcourues l'une après l'autre.


Lire la suite...

jeudi 7 avril 2011

Art Paris, "just art"


Grand Palais du 31 mars au 3 avril 2011



En pénétrant dans le Grand Palais, nous n'avons pu nous empêcher de repenser à la FIAC. Nous sommes sortis d'Art Paris en ressentant un sentiment mitigé : nous avons vu de belles œuvres et aussi des choses qui n'avaient aucun intérêt sur le plan artistique. Quant aux galeries parisiennes déjà présentes à la FIAC, elles étaient bien là, mais avec une sélection moins époustouflante et cantonnée à des valeurs sûres. Petit tour d'horizon de ce qui nous a plu.

Seydou Keita, autoportrait, 1952-53, 10x15 cm, tirage d'époque >

Lire la suite...

- page 4 de 6 -