Galerie Xippas du 4 février au 31 mars 2012

Philippe Ramette, Sans titre (la silhouette #1) (titre provisoire) (assis), 2012 >


Tout le monde a en tête les sculptures nord coréennes érigées à la gloire de figures tutélaires ou à l'occasion de célébrations (tel le monument de la renaissance africaine pour les 50 ans de l'indépendance du Sénégal). Chez Xippas, Philippe Ramette en prend le contre-pied : il déboulonne et met en mouvement ses sculptures. Lors de l'exposition Paris Delhi Bombay, il en avait déjà donné un avant-goût : une petite fille indienne gravissait un socle pour occuper la place d'une statue et prendre ainsi possession de la place publique. Là, Philippe Ramette continue de nous surprendre.