Grand Palais du 31 mars au 3 avril 2011



En pénétrant dans le Grand Palais, nous n'avons pu nous empêcher de repenser à la FIAC. Nous sommes sortis d'Art Paris en ressentant un sentiment mitigé : nous avons vu de belles œuvres et aussi des choses qui n'avaient aucun intérêt sur le plan artistique. Quant aux galeries parisiennes déjà présentes à la FIAC, elles étaient bien là, mais avec une sélection moins époustouflante et cantonnée à des valeurs sûres. Petit tour d'horizon de ce qui nous a plu.

Seydou Keita, autoportrait, 1952-53, 10x15 cm, tirage d'époque >