Galerie Vidal-Saint Phalle, du 5 mai au 2 juillet 2011

La dernière exposition que nous avions vue de Tal Coat avait été organisée par la BNF en 1999. Ses travaux sur papier traduisaient sa volonté farouche de maîtriser « l’énergie du blanc ». C’est donc avec empressement que nous nous sommes rendus à la Galerie Vidal-Saint Phalle. Nous y avons découvert des œuvres à mi-chemin entre abstraction et figuration : pour l’essentiel des huiles monochromes, des dessins datant de 1977 et des aquarelles peintes au début des années 80.