Puis Cécile nous a amené un pavé de 400 pages de Ulli Lust, Trop n'est pas assez.

C'est un récit autobiographique édité par ça et là. On a toujours un peu peur de s'ennuyer quand on voit un récit autobiographique mais les éditions ca et là sont plutôt un gage de qualité (Ils ont édité notamment l'Anthologie American Splendor d'Harvey Pekar ou Storeyville de Santoro).